Un cadran solaire gravé sur une ardoiseUn cadeau unique à offrir...
39,99$ CAD Commander

À propos

Michel Marchand, artisan cadranier

Michel Marchand fabrique des cadrans solaires. C'est de manière autodidacte qu'il a appris à confectionner cet instrument, l'un des premiers outils utilisés par l'être humain pour mesurer l'écoulement du temps. Il met en valeur et réactualise les cadrans solaires en les intégrant dans des aménagements paysagers. Il transmet les principes de base en mathématique et en astronomie requis pour confectionner ce type d'objet dans le cadre d'ateliers et dans Le Gnoministe, le bulletin de liaison de la Commission des Cadrans solaires du Québec (CCSQ).

Apprentissage
artisan cadranier

Michel Marchand a appris comment fabriquer des cadrans solaires par lui-même en puisant l'information dans des ouvrages spécialisés sur le sujet. La plupart des ouvrages consultés étaient européens. Il s'est familiarisé avec les formules mathématiques du cadran solaire grâce à un ami, qui possédait de bonnes connaissances en mathématiques et en astronomie.

Bien qu'il existe des logiciels informatiques permettant de fabriquer facilement des cadrans solaires, Michel Marchand croit qu'il faut avant tout comprendre et maîtriser la base, c'est-à-dire les calculs mathématiques. Il transmet son savoir et une partie de ses connaissances via des publications comme la revue Le Gnomoniste ou bien dans le cadre d'ateliers d'interprétation sur le cadran solaire. Dans de telles circonstances, il est en mesure de démystifier le cadran solaire et d'exposer les principes de base, mais ne peut pas transmettre l'ensemble de ses connaissances mathématiques et astronomiques.

Prix du Ministre en horticulture ornementale 2013

Prix Métiers d'art

Le Cadranier - Finaliste dans la catégorie Produit horticole innovateur. Ce prix est remis conjointement par la Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ).

GalArt 2008

Prix Métiers d'art

L'artisan cadranier Michel Marchand, récipiendaire du prix Métiers d'art, décerné par la compagnie Gaudreau.

Le Devoir (17 août 2011)

Les métiers oubliés - Sous le soleil, exactement à l'heure

Société / Actualités en société
Lisa-Marie Gervais

C'est dans cet univers anarchique que l'artisan cadranier s'adonne en toute liberté à sa passion pour les cadrans solaires, qui garnissent aussi généreusement sa cour. Savoir pratiquement oublié, la gnomonique, ne vous méprenez pas, n'a rien à voir avec l'étude des gnomes, ces petites créatures folkloriques coiffées d'un bonnet rouge. Le gnomon (mot grec signifiant «ce qui indique [l'heure]») désigne en fait un «cadran solaire composé d'une tige verticale dont l'ombre se projette sur une surface»...

Description du savoir-faire

Michel Marchand est artisan cadranier. Il fabrique des calendriers et des cadrans solaires exclusifs. La conception et la fabrication de cadrans solaires nécessitent de bonnes connaissances en mathématiques et en astronomie. De nos jours, on peut utiliser des logiciels pour calculer les tracés nécessaires à la réalisation d'un cadran. Michel Marchand utilise parfois les logiciels, mais préfère, pour des raisons professionnelles, fabriquer de véritables cadrans solaires à partir de la méthode traditionnelle, c'est-à-dire en faisant lui-même les calculs mathématiques.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour fabriquer un cadran. Il faut d'abord déterminer la longitude et la latitude de l'endroit où sera installé le cadran, trouver le fuseau horaire, calculer l'accélération et la décélération de la planète autour du soleil dans son voyage annuel ainsi que l'angle de la terre. Lorsque ces premiers calculs sont réalisés, le cadranier peut graver les chiffres à la main, à l'aide d'un marteau et d'une pointe, sur une pierre plate, intégrer une pointe et finalement installer le cadran selon les coordonnées géographiques préalablement déterminées.

Bien que la fonction première du cadran solaire soit de donner l'heure, l'artisan cadrannier de Bécancour affirme que ses clients attribuent à cet objet décoratif un certain caractère ésotérique. Dans bien des cas, ses cadrans solaires sont intégrés à des aménagements paysagers. Michel Marchand profite de la saison hivernale pour travailler dans son atelier et constituer un inventaire qu'il écoulera durant la période estivale, dans le cadre de salon de métiers d'art ou dans les centres de jardinage. Il est également possible d'acheter directement à son atelier situé à Bécancour. Michel Marchand est une des rares personnes au Québec à posséder tant de connaissances au sujet des cadrans solaires.